Chantier naval Marin

C'est en 1937 que le grand-père Grégoire Marin crée sa propre entreprise de construction de bateaux de pêche à Ciboure sur la route du Golf avec son fils Kuxto. De ce chantier aux installations modestes, mais dont l'équipe autour du noyau familial compte jusqu'à 12 ouvriers, sortent en trente ans une cinquantaine de navires de pêche de 9 à 19 mètres la plupart destinés à des armateurs locaux, navires de légende dont les noms ont marqué le Port de Pêche de St Jean de Luz-Ciboure comme le BOGA-BOGA, l'EDERKI-DA, LE VAGABOND, le BEGNAT etc.... Par la pureté et l'harmonie des lignes générales, par la générosité de l'échantillonnage, par le soin de l'exécution jusque dans le détail, ces constructions représentaient au dire des connaisseurs le sommet dans la technique des membrures ployées. Quand aux formes de carènes, à la coupe longue et fine c'était sans doute l'héritage des trainières de pêches à rames, formes adoptées par les chantiers de la Côte Basque et dont le Chantier Marin est le seul à subsister.